Comment concevoir un dépliant ?

À l’instar du flyer, de la brochure ou autre support en papier, le dépliant est aussi un document imprimé. Cette caractéristique suppose que sa création doit se faire en deux grandes étapes : la conception et l’impression.

Auparavant, bien avant l’arrivée de l’informatique, il fallait s’adresser à des imprimeurs spécialisés pour créer ce genre de support, car ce sont uniquement ces professionnels qui disposaient du savoir-faire ainsi que des moyens et des outils nécessaires (encre, machine d’impression et autres).

Actuellement, grâce aux innovations technologiques, il existe une pléthore de logiciels et d’applications permettant de créer des dépliants de qualité. Ce n’est pas nécessaire d’être un grand designer ou graphiste, les outils comme Word, OpenOffice et Publisher suffisent pour élaborer de bons supports pour ceux qui manquent de budget ou de compétences. Pour ce qui est de l’impression, les imprimantes grand public permettent suffisamment d’obtenir des résultats probants.

D’autres outils tels que Photoshop, Canva, Indesign et Easy Flyer Creator sont particulièrement prisés de nos jours en raison de leur efficacité et de leur praticité, mais surtout de la qualité qu’ils peuvent offrir en termes de création et de design. Ce genre de logiciels est pour le moment la meilleure option quand on veut concevoir des dépliants qui peuvent rivaliser avec ceux des professionnels. En plus de ces outils spécifiques ou dédiés, des agences ou entreprises proposent également des solutions et services de création en ligne « tout compris » via leur plateforme.

Que met-on sur un dépliant ?

Le dépliant étant un support de communication, il est censé véhiculer un message clair et précis. De ce fait, son contenu doit répondre à certains critères bien définis. Bien sûr, tout dépendra du type de dépliant que l’on veut utiliser ou, plus précisément, de l’objectif ou de la nature des activités.

Un simple contenu informatif peut suffire s’il s’agit d’un dépliant d’association. En revanche, dans le cas d’un dépliant publicitaire, le contenu doit être plus attrayant et convaincant si on veut parvenir à attirer et à retenir l’attention des cibles. De manière générale, un dépliant devrait afficher un certain nombre d’informations concernant la structure et l’offre qu’elle propose : coordonnées, logo, objectifs, projets, offres promos et autres.

Quelles sont les couleurs 2021 pour un dépliant ?

Puisqu’il s’agit d’un support de communication, le choix de couleurs dépend de la charte graphique de l’entreprise, mais surtout de la nature du message véhiculé et des attentes ou des caractéristiques de la cible. En général, les entreprises se basent sur les couleurs relatives à leur logo pour sélectionner les teintes et les contrastes qui vont mettre en valeur leurs dépliants.

En 2021, puisque la tendance est aux tons doux et naturels, les couleurs comme le bleu, le rose, le vert, le jaune, le blanc et le beige sont particulièrement prisées. Cependant, certaines firmes et entreprises n’hésitent pas à utiliser des couleurs plus sobres ou plus vitaminées pour obtenir un rendu unique et original et, ainsi, se démarquer de la concurrence. Quoi qu’il en soit, il est important de préciser que la création des dépliants s’effectue par impression couleur quadrichromie dans 95 % des cas.

Quelles sont les dimensions types d'un dépliant ?

Comme pour tout document imprimé, le choix du format pour un dépliant dépend de plusieurs critères bien définis. La surface imprimable, la quantité d’informations à afficher et l’aspect visuel, tous ces éléments sont essentiels afin de déterminer les dimensions et le format les mieux adaptés. Le format ouvert est le gabarit brut du dépliant (c’est-à-dire à plat, sans pliage) tandis que le format fermé correspond à ses dimensions une fois le pliage effectué.

Les professionnels proposent en général des solutions permettant à leurs clients d’opter pour des formats sur mesure. Cependant, si l’on devait uniquement tenir compte des caractéristiques prédéfinies, voici les informations sur lesquelles on peut se baser :

  • Le format du papier : A7, A6 (10,5 x 14,8 cm), A5 (14,8 x 21cm), A4 (21 x 29,7 cm), A3, long (9,9 x 21cm), carré (9,8 x 9,8 cm et 14,8 x 14,8 cm), etc.
  • Le nombre de volets : 2 volets pour 4 pages imprimées ou 3 volets pour 6 pages, accordéon
  • La présentation : carrée ou en format portrait (vertical) ou paysage (horizontal)

Quel est le prix d'un joli dépliant ?

Les prix des dépliants peuvent largement varier dans la mesure où ils dépendent de nombreux facteurs. Le format (surface imprimable) est bien sûr un facteur déterminant. Cependant, puisque la qualité du dépliant dépend également de la qualité d’impression et celle du papier utilisé, ces autres éléments sont aussi des critères importants.

Les différences de prix peuvent par exemple s’expliquer par le fait que l’on a utilisé des procédés d’impression différents. Il faut savoir que le rendu est totalement différent entre une impression numérique et une impression offset. En outre, le coût d’impression n’est pas le même pour une impression monochrome et une impression quadrichromie.

En ce qui concerne la qualité du papier, tout dépend en général du grammage et de la finition. Les dépliants avec un grammage élevé sont plus couteux, car ils sont plus résistants. Par ailleurs, on notera également une importante différence entre un papier à finition mate et un papier à finition brillante.
À titre indicatif, il est actuellement possible d’obtenir un joli dépliant pour un tarif unitaire d’environ 0,28 € TTC (il convient de préciser que les prix sont dégressifs).

Quelle typographie pour un bon dépliant percutant ?

La typographie est un aspect crucial dans la mesure où elle détermine la manière dont le contenu du dépliant (plus exactement son contenu textuel) va être présenté. Une bonne typographie devrait permettre de mettre en avant un design percutant et des textes descriptifs à la fois clairs et concis. L’objectif étant alors de s’assurer que la lecture sera plus facile et plus agréable du côté des cibles (clients, prospects et autres).

Le principe de base, quelle que soit la typographie choisie, est de soigner la mise en page afin d’obtenir un rendu harmonieux. Alterner les textes avec des visuels (photos, graphiques, illustrations…) est, par exemple, considéré comme étant une bonne pratique. Les professionnels préconisent également la création de zones d’informations hiérarchisées traitées par bloc et la segmentation du contenu. Pour ce qui est de la rédaction proprement dite du contenu, tout dépendra des objectifs de l’entreprise concernée, mais surtout du message à communiquer.

Exemple de dépliants

Comme on peut aisément le constater sur les sites des enseignes spécialisées, il existe aujourd’hui une multitude d’exemples de dépliants sur lesquels on peut se baser pour créer des documents imprimés originaux. Qu’il s’agisse de dépliants publicitaires ou de dépliants d’association, les supports peuvent se décliner en plusieurs modèles selon leur format et leur finition :

  • Le dépliant « pli simple »
  • Le dépliant « pli roulé »
  • Le dépliant « pli accordéon »
  • Le dépliant « pli fenêtre »
  • Le dépliant « pli portefeuille »
  • Le dépliant avec vernis sélectif (simple ou 3D)
  • Le dépliant pelliculé (pelliculage mat, brillant, doré ou autres)

 

Dépliant / Plaquette