1/ La création, le choix du format

Dans notre exemple, nous avons choisi une carte de visite de format 85x54 mm. L'erreur commune est de ne pas choisir le bon format à la création du fichier. Et souvent il est déjà trop tard. Ce format est difficile à choisir si vous travaillez avec des logiciels non professionnels comme Word. En revancge avec des logiciels prévus pour les arts graphiques comme Photoshop, Illustrator, Quark Xpress, InDesign, Corel Draw, ce sera plus facile.
Dans le casn d'un logiciel d'image comme Photoshop, il est très important qu'à la création du fichier, vous choisissiez la résolution. Elle doit être impérativement à 300 dpi.

Une fois le fichier créé, il est trop tard pour adapter la résolution (voir notre article sur la résolution). En effet, si vous avez choisi une résolution de 72 dpi, et qu'après vous voulez la transformer en 300 dpi, vous avez faire un effet d'accordéon, et donc floutter l'image. Photoshop par exemple, va rajouter des pixels en extrapolant, mais le résultat sera catastrophique.

Puis, vous devez choisir un format d'enregistrement. Nous préconison le pdf, jpg (qualité maximale), tif, eps... les fichiers web comme le png, ou le gif sont à prescrire. Le système de compression de ces fichiers est destructeur pour la qualité de l'image

Enfin, si votre logiciel le permet, préferez le format CMJN (CYMK en anglais), au lieu du format RVB (format video). Le format CMJN (cyan, magenta, jaune, noir), correspond à ce que nous appelons la quadri.

Pour résumer :

  • Choisissez un logiciel pro comme Photoshop, InDesign....
  • Vérifiez que la résolution est bien à 300 dpi
  • Choisissez un format : PDF, EPS, TIFF, CDR, AI ou JPEG (JPG), et de préférence le format PDF, pour l'impression de carte de visite en vernis 3D
  • Choisissez le format CMJN

 

2/ La taille du flyer imprimé, les fonds perdus, la zone de sécurité.

Papeo imprimerie de cartes de visite

Dans notre exemple de cartes de visite, le visuel indique 3 cadres :

  • Le cadre rouge : C’est le format fini de la carte de visite. Dans notre exemple 85x54 mm, il correspond aux traits de coupe. C'est sur ce trait que le massicot va couper votre carte de visite.

  • Le cadre bleu : C'est la zone de fonds perdus.(voir notre article). Quand nous allons couper vos cartes de visite, la présicion du massicot est de 0,5 voir 1 mm. Autrement dit, si il n'y a pas de fonds perdus, que la lame du massicot coupe 0,5 mm en dehors des traits de coupe, il va y avoir un filet blanc indésirable (correspondant au papier). C'est la raison pour laquelle, on ajouter du fond perdu (ou fond perdu). En génrale ou rajoute 3 mm. Ainsi votre carte aura comme format 85x54 mm + 3 mm de chaque côté, soit 91x60 mm. Bien entendu,  comme sur le visuel ci-dessus, il faut ajouter de la matière (même fond, continuité du visage). L'erreur commune, que font beaucoup de graphistes, et d'ajouter un fond blanc, ou un fond de couleur. VOus l'avez compris, ça ne résout pas le problème, puisqu'en cas de décallage de coupe, on verra un filet d'une couleur différente. La zone grise est prolongée jusqu'au cadre bleu, tout comme les mains de la jeune fille.
  • Le cadre vert : Zone de sécurité ou zone tranquille (voir notre article). Il faut impérativement respecter cette zone, pour deux raisons : la première est que même si un massicot est très précis, la coupe peut être légèrement décalée, et vous pouvez vous retrouver avec une adresse, ou un texte par exemple trop proche du bord de la carte, voire coupé. La seconde raison est que dans tous les cas, des élements trop proches du bord de la carte de visite sont inesthétiques.

Pour résumer :

  • Créez votre carte de visite imprimée au format définitif, à 100%, et à 85x54 mm
  • Ajoutez du fond perdu (en prolongeant l'image), de 3 mm, ainsi pour une carte, le format doit être de 91x60 mm
  • Respectez la zone de sécurité, en ne mettant pas de textes, ou adresses à moins de 3 mm du bord de la carte, donc à 6 mm de la carte comprenant le fond perdu.

3/ Le vernis sélectif.

Le vernis sélectif 3D, appelé également vernis 3D relief, est un procédé d'imprimerie qui permet d'ajouter de la résine et rendre brillant une zone en particulier sur vos imprimés. Cette résine donne du relief, à vos textes, logos, images..., le rendu est magnifique. Associé à un pelliculage soft touch, cette zone brillant et en relief offre un contraste très esthétique, haut de gamme.

tuto créer fichier cartes vernis 3D

Pour réaliser un vernis sélectif relief ou 3D, il faut créer donc un fichier contenant votre image, et un nouveau fichier qui doit venir se superposer parfaitement à celui du visuel que nous avez créez. Ce fichier du vernis doit être en 100% noir, sans trame au même format.

Information : la marge de tolérance du placement du vernis sélectif 3D est de 0,6 pt. Dans le cas des polices, il ne faut pas utiliser des corps inférieurs à 7 points. Le vernis sélectif 3D aura tendance à boucher, donc par exemple pour un O, le centre sera plein sur le texte est trop petit.

 Pour résumer :

  • Créer votre visuel
  • Créer un fichier à part contenant votre vernis : 100% noir à plat, sans trame
  • Faites attention à la taille des éléments et en particulier les textes.

 Nous espérons que ce tutoriel vous aidera. N'hésitez pas à nous contacter au 0 825 678 001 ou à visiter notre blog, pour nous faire part de vos observations.